La suite de l'histoire

11 mai 2020 - what's next ?

Quand on a mené les premières interviews, on n’avait pas encore trouvé le nom du projet. « Instinct Collectif » est arrivé un peu plus tard, dans un moment suspendu, un mouvement de balancier - c’était une réflexion collective, déjà.

55 jours plus tard, où en sommes-nous ?

Entrepreneur.e.s confiné.e.s, on vous a ouvert le micro. Entrepreneures nous-mêmes, on s’est dit… "Parlons-nous, rallions-nous!". Parce que parler, c’est réfléchir. Confronter ses idées aux autres reste le meilleur exercice d’ouverture et d’humilité.


Mars, puis avril, se sont écoulés. Et nous voilà en cette semaine du 11 mai, avec une série de portraits, une galerie d’instantanés, reflets de tempéraments très différents.

Tous ont un puissant dénominateur commun : la volonté de construire.

Les entrepreneur.e.s sont des « bâtisseurs » et notre plus grande richesse, ce ne sont pas nos entreprises, mais cette capacité à créer, à s’adapter et à se retrousser les manches.

Les entrepreneur.e.s sont des « bâtisseurs »

Quand on monte une boîte, on a plus de chance de mourir que de survivre - c’est statistique - et pourtant nous sommes tous là, animés par la même énergie créatrice.


Au fil des interviews - et il nous reste de nombreux portraits à publier, merci aux interviewés pour leur patience - nous avons ressenti de l’émotion souvent, de la colère parfois, de l’empathie, de la frustration (quand on n’arrivait pas à casser l’armure) et même, c’est arrivé, un coup de foudre amical. Après chaque appel, Fanny et moi on partage nos impressions à chaud et on décide immédiatement de l’angle du futur portrait : on ne l’a jamais théorisée, mais je crois que l’idée est de saisir ensemble la personnalité de notre interviewé.e, comme on essaierait d’attraper un papillon ou plutôt de fixer un parfum qui flotte encore dans l’air.

Instinct Collectif est devenu un club, un clan, une communauté, appelez-le comme vous voulez, l’idée reste la même : nous sommes liés.


Le ressac arrive toujours après la vague

Au-delà de l’aspect émotionnel, le projet est devenu un creuset. La période qui s’ouvre sera celle des décisions stratégiques, des prises de risque accrues et de l’entrée « dans le dur » de la crise. Le ressac arrive toujours après la vague.


Alors pour ce 11 mai qui marque une nouvelle étape dans la crise du Covid-19 - même si l’étape est symbolique - une chose, au moins, est sûre : pour Instinct Collectif, ce n’est que le début. Nous allons écrire la suite de l’histoire. Celle qui se construit ensemble ...

Rendez-vous très vite pour un nouveau chapitre

Florence Boulenger & Fanny Raimbault

doublesix

1, rue de l'Ancien Canal

Magasins Généraux / Médialab

93500 Pantin

 

bonjour@avecdoublesix.com

  • Noir Twitter Icon
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône
  • Instagram

© 2020 doublesix